EXPEDITION MED


Nos programmes en trois axes


DES CAMPAGNES DE RECHERCHES SCIENTIFIQUES ET PARTICIPATIVES

A nos débuts en 2009, les connaissances sur la pollution plastique dans les mers et les océans en étaient au tout début. Nous avons choisi de faire nos expéditions en Méditerranée, car au regard de sa situation elle correspond à un véritable laboratoire vivant. Notre objectif a été de réaliser un premier diagnostique afin d’obtenir des données scientifiques sur cette pollution.

Ces résultats nous ont permis de pouvoir commencer à alerter et informer les populations, les médias et les politiques à partir de données confirmées. Depuis 2010 nous contribuons à la réalisation de publications et rapports scientifiques en collaboration avec des laboratoires Français et Européens. Chaque année nous réalisons des campagnes de recherche scientifiques et participatives avec notre laboratoire citoyen (voir la vidéo), afin d’informer et améliorer les connaissances sur les enjeux de cette pollution plastique.

Voir les expéditions de 2010 à 2021

Avec le laboratoire citoyen des sciences participatives nous avons souhaité mettre en relation les activités de recherche et les besoins sociétaux afin de favoriser le dialogue entre le monde scientifique et la société civile. Les sciences participatives sont un moyen pour les citoyens de retrouver et de conserver le contact avec notre environnement, tout en contribuant à l’étudier, le restaurer et le protéger. L’éco-volontariat proposé par Expédition MED consiste à proposer à des personnes de la société civile de participer à nos campagnes de recherche. Encadrés par les scientifiques, les éco-volontaires participent aux protocoles de recherche et aux différentes tâches quotidiennes de la vie à bord. Devenir Eco-volontaire


DES CONTRIBUTIONS POUR METTRE EN PLACE DES SOLUTIONS

Dès 2012 et suite à nos premiers résultats, notre première action a été tout d’abord d‘informer et de mobiliser les populations, les médias et les politiques sur cette pollution en initiant notre première pétition « 1 Million de clic pour sauver la Méditerranée », afin de mieux faire connaitre et faire savoir cette pollution plastique dans le but d’initier une prise de conscience.

Dans un second temps, notre action s’est orientée dans l’objectif d’initier et de proposer un environnement législatif aux problèmes des déchets marins dans une vision supranationale Européenne. En 2016, nous avons initié une seconde pétition : « Stop Plastic In The Sea » avec un nouvel outil, la pétition d’Initiative Citoyenne Européenne. Nous avons réalisé un travail juridique avec des propositions et des recommandations précises et concrètes pour contribuer à la mise en place d’un cadre législatif Européen afin de concevoir une réglementation ambitieuse sur la gestion des déchets.

En 2017, l’objectif a été de proposer des solutions adaptées pour prévenir l’arrivée des déchets en mer, nous avons identifié les sources et les origines des déchets les plus présents. Avec les « Opérations Déchets côtiers », nous avons caractérisé 144 997 déchets provenant du nettoyage de 14 plages du littoral Atlantique. Les résultats de cette opération ont permis d’orienter la mise en place de solutions durables (Responsabilité Élargie des Producteurs “REP”, écoconception, amélioration du tri et du recyclage…) en fonction des types de déchets.

Depuis sa création en 2018 par le Ministère de la Transition Écologique, Expédition MED participe aux travaux du Comité France Océan « CFO » . Un groupe de concertation et de consultation National ayant pour objectif de construire un échange régulier entre l’État, ses établissements publics en charge de la mer et les organisations de protection de l’environnement marin en proposant des recommandations sur des solutions concrètes à mettre en place. Expédition MED est particulièrement engagé sur les recommandations concernant les déchets marins.

De 2019 à 2021, suite à l’appel à projet de la Région SUD, avec le programme « Stop Plastique En Méditerranée » et dans le cadre de sciences participatives citoyennes, nous avons réalisé une première évaluation des typologies les plus abondantes des déchets principalement plastique sur les rives de la Durance et la plage du lac de Serre-Ponçon avec les équipes et adhérents de FNE PACA et de la LPO, dans l’objectif d’identifier des solutions adaptées aux déchets identifiés.
En 2022, un autre programme identique d’évaluation de déchets fluviaux « Ma rivière sans plastiques » est en cours de préparation avec FNE pays de Loire.


Une EXPOSITION ARTISTIQUE,
et des expositions PÉDAGOGIQUES ET SCIENTIFIQUES ITINÉRANTES (XXL)

Dès 2010, en collaboration avec l’artiste d’art contemporain, Anita Molinero, le photographe Max Armengaud, les étudiant(e)s de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Marseille (E.S.B.A.M), une exposition artistique, « Déchets salés » , articulant enjeux esthétiques et rapport au réel a été conçue et réalisée à partir de déchets plastiques provenant de la mer Méditerranée, (voir la galerie photos en bas de page).

Pour l’exposition « Déchets salés »,« Expédition MED offre à ce titre un matériau de réflexion et de production plastique particulièrement intéressant : à partir du constat de la pollution de la mer Méditerranée par les macro et microdéchets, elle interroge notre rapport à cette réalité à travers la collecte de données scientifiques et la mise en œuvre d’un travail d’information et de sensibilisation transnational, tout autour du bassin méditerranéen », (Anita Molinéro). La vidéo de l’exposition

En 2012, une première exposition pédagogique « Tragic Plastic » est réalisée à Chypre dans le cadre du festival Nautilus de Limassol en collaboration avec la fondation « The Evagoras and Kathleen ». En 2013, « Tragic Plastic » est présentée à Athènes dans le cadre d’une invitation de l’Institut Français à l’occasion du forum sur « Biodiversité Marine et Méditerranée ».
En 2016, invité au 32ème Salon National de la Conchyliculture et des Cultures Marines de Vannes, Expédition MED a présenté les premiers résultats de l’opération « Déchets côtiers » et les prémices de son exposition « Océans et mers plastifiés. (voir les photos en bas de page)

En 2018, l’objectif a été de réaliser un outil pédagogique et scientifique (XXL) itinérant et à la mesure des enjeux de cette pollution, pour aller à la rencontre des populations de l’ensemble du territoire. Avec la création de l’exposition « Océans et mers plastifiés », et en dévoilant sans concession cette invasion de déchets plastiques, notre but est de sensibiliser largement les visiteurs, des plus petits aux plus grands, aux dangers des rejets et abandons des déchets dans l’environnement en les invitant à changer leurs comportements.

Accessible à tous, ces expositions qui s’appuient sur les dernières recherches scientifiques, souhaitent informer et marquer durablement afin de faire évoluer notre prise de conscience sur l’urgence d’agir, personnellement, collectivement, politiquement.

Dès sa réalisation, l’exposition à connu un grand succès et suite à une forte demande, une seconde exposition a été réalisée en 2020.
Fin 2021, malgré les problèmes de visites et de programmation des expositions liés au Covid, déjà plus de 100 000 visiteurs ont pu découvrir les expositions « Océans et mers plastifiés ».

Régulièrement les informations présentées dans les expositions sont actualisées et en 2020, afin d’élargir les possibilités de découvrir les expositions, une version numérique en ligne a été créée.

Le programme pilote des expositions avec les pays riverains de la Méditerranée

« Plastic Free Mediterranean Sea – Exhibitions for Education ».

L’objectif principal de ce nouveau programme sera de diffuser à grande échelle les connaissances sur les enjeux de la pollution par les déchets plastiques auprès des populations des pays riverains de la mer Méditerranée afin de motiver et renforcer leurs adhésions à une meilleure gestion des déchets.

L’action consiste dans un premier temps à réaliser dans leur langue, ce type d’exposition (comme « Océans et mers plastifiés » avec trois pays riverains de la Méditerranée : l’Algérie, le Maroc et l’Italie.


La galerie photos de l’exposition « Déchets salés » en 2011 à Marseille


La galerie photo de l’exposition « Tragik Plastic » en 2012 à Chypre


La galerie photo de l’exposition « Tragik Plastic » en 2013 à Athènes


Au 32ème Salon National de la Conchyliculture et des Cultures Marines de Vannes en 2016.